DES SCÈNES FACE AU REFOULÉ COLONIAL