“Sœurs” de Yamina Benguigui, les traumas de l’histoire franco-algérienne