<span class=Deux livres puissants">

Août / 15

Deux livres puissants

By / Marc Cheb Sun /

 

Enfances abandonnées de Nadia Hathroubi-Safsaf

Mektoub ! de Soufyan Heutte

Deux livres puissants

 

Parmi mes lectures d’été, deux livres très différents (une enquête journalistique d’une part, un récit intime d’autre part) ressortent plus particulièrement…

Plongée au cœur des enfants des rues

 

 

Un vrai travail d’enquête journalistique qui, avec d’autres, redonne un sens noble à la profession. Très documenté, le livre décrit, sans condescendance, ni sentimentalisme, mais toujours avec humanité, la réalité des MNA, “Mineurs Non Accompagnés. Un sigle parmi d’autres pour une réalité des plus frappantes, celle des enfants des rues. Au delà de la question sociale, politique, humanitaire, le récit s’attache aux vécus, aux paroles comme aux silences de ces jeunes pour beaucoup venus du Maroc. Arrivés sans adulte, sans encadrement, sans protection, livrés aux turpitudes de la jungle urbaine. Ici celle de Paris XVIIIème.

Les histoires de ces jeunes nous racontent des fuites, des espoirs, des contradictions, des entraves de toutes parts, du pays d’origine au pays dit “d’accueil”, Elles n’éludent aucune violence, tout en les approchant avec pudeur : il y a ce que l’on dit et il y a ce que l’on tait.

Au fil de son enquête, l’auteure questionne ses propres motivations, ses doutes, ses révoltes. Jamais dans la caricature, on croise des policiers, des juges, des avocats, des personnes engagées sur cette question. “Les gens de terrain”, comme on dit. Des « politiques » aussi, des gestionnaires surtout, du ministère de l’Intérieur, de la Justice à la Mairie de Paris. Un constat : dans les instances décisionnaires, la parole de ces jeunes n’est jamais entendue, jamais écoutée. Leur considération relève davantage du fichage. Mineur, pas mineur? Expulsable et dans quels délais ?

Ce livre rectifie le tir. Sa démonstration est très argumentée. Mais il est aussi un cri. Aux responsables de s’en servir.

 

Marc Cheb Sun

 

Enfances abandonnées

La Grenade/ JC Lattès

Postface de Fatiha de Gouraya, présidente de SOS Migrants mineurs.

Le dialogue des silences

 

 

C’est un récit court, d’une grande sobriété. Intelligemment mis en page (deux parties se font face ou, selon, se tournent le dos), Mektoub ! retrace une journée vécue avec les (re)sentiments, les regrets, les nostalgies, les révoltes, les affrontements, les incompréhensions de deux personnages : le père et le fils. Le fils et le père, selon votre sens de lecture. Deux femmes en filigrane hantent le récit : la mère/la femme, la fille/la sœur.

 

Écrit comme dans un souffle, chuchoté ou crié, le récit de Soufyan Heutte est d’une grande puissance, mettant des non-dits, des silences, des monologues en dialogue sans tomber dans une sensiblerie facile.  Si beaucoup se reconnaitront dans ces impasses émotionnelles, l’auteur ne se délecte jamais d’une proximité facile. La force de ce texte, c’est son propos, mais c’est aussi, et c’est rare, sa retenue.

 

M.C.S

 

Mektoub !

Éditions Domens

 

Mention spéciale à BAM qui signe une superbe illustration de couverture.

 

Marc Cheb Sun