<span class=Ce que les romans « urbains » nous racontent de la France">

Mai / 26

Ce que les romans « urbains » nous racontent de la France

By / akim /

Ce que les romans « urbains » nous racontent de la France

Stève Puig est professeur de littérature française et francophone à l’université Saint John’s à New York. Titulaire d’un doctorat en lettres de la City University of New York, ses champs de recherche privilégiés sont la littérature urbaine contemporaine et la littérature caribéenne d’expression française (Martinique, Guadeloupe, Haïti). Il nous présente son dernier ouvrage.

Les émeutes d’octobre et novembre 2005 ont poussé les maisons d’édition à se pencher sur des voix émergentes des banlieues. Ainsi sont parus, dans les années suivant les émeutes, des romans dits «urbains» dont le but était double : à la fois donner une nouvelle représentation des banlieues et expliquer le malaise de toute une jeunesse française multiculturelle vivant en marge de la capitale.

Dans mon ouvrage Littérature urbaine et mémoire postcoloniale, je me penche sur ces romans urbains et explore les thèmes principaux de cette littérature au prisme des études postcoloniales. J’y aborde notamment les représentations du passé colonial français et la façon dont cette histoire est perçue par les personnages de romans urbains. La littérature urbaine accomplit en fait ce que l’Education Nationale a du mal à faire : aborder les répercussions du colonialisme au sein même de la métropole et associer l’histoire de l’immigration en France avec celle enseignée par l’Education Nationale. Comme dit l’un des personnages du roman Banlieue Voltaire de l’écrivain Didier Mandin : l’Education Nationale (…) devra veiller à ce que cette histoire ne soit pas enseignée à travers des prismes de lecture multi-centenaires, ceux-là même qui font passer des lois vantant les mérites de la colonisation dans les manuels scolaires. Ces écrivains d’une nouvelle génération, nourris autant de hip-hop que de littérature du 19ème siècle, redéfinissent ce qu’être français aujourd’hui au sein d’un France multiculturelle et cherchent à décoloniser la littérature en y inscrivant leurs propres perspectives tant au niveau du style que des thèmes.

akim